Commerce extérieur

Depuis le début de ses travaux en mars 2015, la commission suit

les évolutions de l’accompagnement à l’export des entreprises

françaises et émet régulièrement des recommandations visant

notamment à supprimer les doublons, à donner à Business France

les moyens d’exercer sa mission de service public et enfin à

promouvoir le soutien aux petits entrepreneurs. Principale force

de proposition sur ces sujets, le groupe FdM-ES a eu la satisfaction

de voir l’idée du Guichet unique reprise dans les préconisations du

rapport Lecourtier qui a été remis au gouvernement et a abouti à

une réforme du soutien aux entreprises exportatrices. La mise en

œuvre étant en cours, il est toutefois trop tôt pour tirer ne

serait-ce que des premières conclusions sur le nouveau paradigme

consistant à déployer les équipes BF en France, dans les régions et

au sein des CCI, pour effectuer en amont un travail de préparation à l’export et laissant les CCI et autres opérateurs privés effectuer l’accompagnement à l’étranger. Nous ne manquerons pas de suivre de près ces évolutions.

La commission a reçu M. Jörn BOUSSELMI, Directeur générale de la Chambre franco-allemande de Commerce et d’Industrie qui appartient à un réseau de 140 AHK (CCI) allemandes implantées

à l’international dans 93 pays. Ces chambres sont partiellement subventionnées (20% pour la chambre franco-allemande) par l’État allemand, mais la Fédération des chambres agit de manière

autonome tout en intégrant le réseau diplomatique dans une démarche de concertation. Les AHK sont les principaux agents de la promotion du commerce extérieur allemand.

Nous avons noté que les TPE-TPI sont prises en compte par les AHK en fonction de leurs besoins. Les AHK les aident à grandir en leur permettant de devenir adhérentes gratuitement

jusqu’à ce qu’elles soient en mesure de payer.

Commerce extérieur :

 

La commission a reçu Christophe Lecourtier, nouvellement nommé Directeur Général de Business France.

Pour rappel le mandat de Business France s’articule autour de trois missions : l’accompagnement des entreprises à l’international, la gestion des VIE et le soutien aux investissements en France.

Monsieur Lecourtier nous a fait part de ses propositions, qu’il remettra prochainement au gouvernement, concernant les nouvelles orientations et objectifs de Business France qui comprennent notamment l’aide aux TPE et une montée en puissance de 125 000 à 200 000 exportateurs dans les prochaines années. Pour ce faire, il souhaite favoriser les synergies entre les différents acteurs œuvrant dans l’internationalisation des entreprises. 

Commerce extérieur
 

Pour la thématique Commerce extérieur, notre commission a travaillé sur cinq grands axes : les incubateurs de start-up dirigés par de jeunes entrepreneurs français, le label French Tech, la famille à l’exportation « Mieux se soigner », le développement du tourisme français par le biais de l’opérateur Atout France et enfin, le développement du secteur maritime avec la loi « Économie Bleue ».

La commission Commerce Extérieur, Développement durable, Emploi & Formation en présence d’Axelle Lemaire, 

Commerce extérieur

 

Pour la thématique Commerce extérieur, la Commission s’est intéressée au fonctionnement du Comité stratégique de l’export (CSE) qui réunit les principaux acteurs, publics et privés, en charge de l’internationalisation des entreprises pour leur permettre de mieux se coordonner, y compris avec les régions. Le CSE est également responsable du site « France International » qui a pour vocation d’être le portail public/privé des PME/ETI à la recherche d’informations pour leurs démarches d’internationalisation. 

Invité par la commission, M. Pascal Lamy, Délégué interministériel pour la candidature de Paris pour l’exposition Universelle de 2025, a sollicité les élus pour « être une force de proposition active dans l’élaboration du cahier des charges de l’exposition Universelle 2025 ».  Un questionnaire leur a été adressé à cet effet. Interrogé sur le Traité transatlantique (TAFTA), M. Lamy s’est déclaré partisan d’une approche très libérale tout en reconnaissant que certains points doivent être levés (OGM, protection des données, etc.).

 

La commission a également reçu Monsieur Dejean de la Batie, Conseiller de Nicolas Hulot, envoyé  spécial du Président de la République pour la protection de la planète, qui a proposé aux élus des français de l’étranger « d’être des ambassadeurs de la France auprès de leurs pays de résidence pour promouvoir la croissance verte dans l’esprit de la COP 21